vendredi 8 avril 2016

Faut-il manger les animaux ? - Jonathan Safran Foer


 ______________-L'avis de Priscila-_    ___________ 
Bonjour !
Aujourd'hui, c'est une chronique un peu particulière que je vous propose ! Si vous avez lu le résumé de ce livre, et même quand vous avez regardez le titre, vous vous doutez bien qu'il ne s'agit pas d'un roman, ce n'est pas de la fiction comme ce que je peux vous présenter le plus souvent !
C'est donc un choix inhabituel pour ce blog mais pas vraiment étrange pour moi, plus que vous parler véritablement de ce livre j'aimerais parler aussi de mes convictions, de mes envies.

Le choix de ce livre dépend en vérité de 2 raisons. Je vous ai déjà parlé de Jonathan Safran Foer à l'occasion de l'anniversaire commémoratif des attentats du 11 septembre, je vous en ai parlé sur la page Facebook, en vous disant que je n'étais pas très commémoration mais que je souhaitais vous partager un livre qui avait un rapport avec ce sujet, je vous y parlais alors d'Extrêmement fort et incroyablement près de JS Foer, dont j'avais vu le film. Je me suis intéressée à cet auteur et j'ai appris, un peu par hasard, qu'il avait écrit un livre qui traitait du fait de manger des animaux. 
Sur le coup, je ne m'en étais pas vraiment intéressée. 
Puis en décidant de manger plus sainement, une chose en amenant à une autre et la vision d'horreurs subies par les animaux aidant, j'avais choisi de devenir végétarienne. Ce n'est pas un choix facile quand on a mangé de la viande toute sa vie et qu'on a grandit dans « le culte du goût culinaire », c'est un choix que j'ai repoussé pour toutes sortes de raisons que je garderais ici personnelles, aujourd'hui encore, je continue à manger de la viande mais : il faut savoir que pour des raisons économiques je n'en mange que très peu.
Petite anecdote, je mangeais très très peu de viande quand j' étais petite, j'étais très difficile et me faire manger de la viande était une vraie bataille. Aujourd'hui je suis moins difficile mais les actes que subissent les animaux pour satisfaire notre appétit ou notre goût des bonnes choses me laisse un saveur aigre en bouche.

Ce livre n'est pas un plaidoyer du végétarisme et je ne suis pas non plus là pour ça, moi même n'étant pas végétarienne. Ce livre est une enquête sur la façon dont nous voyons le besoin de manger des animaux, sur la façon dont nous les traitons, dont nous élevons, dont nous les percevons avant de les manger.
C'est peut être et surtout ça que nous oublions quand nous mangeons de la viande. Nous mangeons des bouts d'animaux morts (désolée d'être si directe mais c'est la stricte vérité...), des bouts d'animaux qui ont été vivant, qui sont rentrés dans la catégorie « mignon », vous savez cette réaction qu'on a tous plus ou moins quand on voit un bébé animal... Oui oui, ils sont mignons, puis on les mange. 
Vous allez me dire, on ne mange que certains animaux. Parce que c'est notre culture... mais que dire des peuples qui mangent du chien, du singe ou du chat.  Notre regard sur les animaux que nous mangeons dépend de notre histoire, c'est ce que montre aussi ce livre ! Mangeriez vous votre chien ? Non. Et que dites-vous quand vous cuisinez du lapin alors que votre enfant a comme animal de compagnie un lapin nain ? Etrange cette relation entre les animaux « domestiques » et les animaux que l'on mange, non ?

Comme je le disais, on oublie qu'on mange des animaux morts : seriez-vous capable de manger un poulet que vous avez sciemment élevé pour l'égorger, le déplumer, le vider ? Moi non, et je ne parle pas de supposition, j'ai vu faire cela et croyez moi si on m'avait dit : on le mange à midi (voire même plus tard) jamais je n'y aurais touché !
Ce livre est aussi une enquête dans différents élevages d'animaux (vaches, porcs ou volailles), on y observe les animaux industriels, ces animaux qu'on élève en batterie à la limite de conditions qu'on ne peut pas qualifier d'humaine. Si c'était nous, humains, qui étaient élevés de cette façon pour finir manger, on trouverait cela ignoble !
Je dois vous avouer que certains passage me soulevaient vraiment le cœur, et penser à l'idée de manger de la viande en connaissance de cause me donne quand même de certains hauts-le-coeur !

Tout ça pour dire quoi ? Tout ça pour vous dire que ce livre vous permettra peut être d'ouvrir un autre œil sur la consommation des animaux, sur la façon dont nous les traitons avant de les manger, sur la surconsommation aussi qui outre de tuer un plus grand nombre d'animaux a entraîné cette industrialisation, a aussi un impact sur l'environnement, la biodiversité et la santé !
Ce livre ne montre pas que le pire de ce sujet, sous la très bonne plume de Jonathan Safran Foer, ce livre vous invitera à réfléchir, vous interroger sur le sujet et peut être même vous faire choisir une autre façon de consommer.
Un livre à découvrir pour découvrir l'envers du décor.

9 / 10
Votre note ? Votre avis ?

1 commentaire:

  1. J'adooooore cet auteur de par son livre "Extrêmement fort et incroyablement près" qui est selon moi une petite merveille. Ca fait un moment que je me dis qu'il faut que je découvre d'autres de ces oeuvres..Tu me donnes une parfaite opportunité ! Le thème de "Faut-il manger les animaux" est intéressant et me correspond assez bien!! Je note ;)

    RépondreSupprimer