jeudi 19 avril 2018

Jeudi en série n° 24



Le Jeudi en Série est un rendez-vous mis en place toutes les semaines (ou deux ), pour parler de séries qu'on aime et des épisodes qu'on a regardés. Il a été mis en place par Mademoiselle Belith sur son blog, afin de vous partager les séries qu'elle découvre, aime et regarde. Nous cherchions une façon de vous parler des séries que nous regardions et ce rendez-vous était la façon idéale ! :)


 ► Peaky Blinders: Hello ! Une petite nouvelle série dont je vous parle aujourd'hui, enfin, elle ne sera surement pas nouvelle pour la plupart d'entre vous mais personnellement, si j'avais déjà vu le titre traîner sur Netflix, je ne m'y étais pas intéressée avant qu'une Bookstagrammeuse me le conseille pour sa ressemblance avec l'ambiance de Six of Crows et je dois vous avouer que je suis complètement d'accord (Tommy Shelby me rappelle Kaz Breakker par moment !). Je vous assure que les truc de gang c'est pas mon truc mais là, une claque cette série ! J'aime beaucoup le visuel, le travail sur la ville, les quelques effets spéciaux, le jeu des acteurs l'air de rien c'est difficile de jouer des rôle pareil, d'avoir cette violence et parfois cette folie. Il y a une certaine vue de la déchéance humaine parfois mais aussi les batailles de l'époque: les grèves sociales, la place et l'égalité des femmes... J'ai beaucoup aimé et je me suis arrêtée au premier épisode de la saison 4 (une saison fait 6 épisodes d'environ 50-60min...), étonnamment, alors que j'ai dévoré les autres saisons, je n'ai pas trop aimé le premier épisode de celle-ci, donc...
J'aime beaucoup la performance de Cillian Murphy (Tommy Shelby) que je trouve bluffant. C'est aussi assez drôle de retrouver Helen McCrory (Narcissa Malfoy dans Harry Potter) ou Sam Neil et Tom Ardy. 


 


 ► Lucifer: ...je suis retournée à Lucifer xD (et non, pas à 13 reasons why, ça m'a un peu passée là même si je ne connais toujours pas la fin, ni Jessica Jones...). La saison 2 de Lucifer était enfin disponible sur Netflix alors je n'ai pas résisté passé l'épisode 1 S4 de Peaky Blinders ! Je suis plutôt contente de retrouver les personnages de la série. Les choses deviennent compliquées pour la plupart d'entre eux. On en apprend aussi plus sur la famille de Lucifer Morningstar, sa mère, ses autres frères mais, franchement, ce que j'adorerais c'est que "Dieu", son père, y mette vraiment son grain de sel xD
Ce qui me déçoit un peu c'est le fait qu'il soit un peu moins diabolique dans cette saison !


 




  Santa Clarita's Diet: J'ai enfin pu commencer la saison 2 de cette série! Je vous en avais déjà parlé dans de précédents JES, mais aussi dans le JES spécial Halloween... J'adore vraiment cette série comique totalement décalée! C'est vraiment pour l'univers et l'humour de cette série que je la regarde (un peu comme The Good Place... Quoique, pour The Good Place il y a quand même de plus en plus d'enjeux intéressants!), c'est pour passer un moment agréable, parce que clairement il n'y a pour l'instant aucun message ni rien xD Mais c'est cool d'avoir une série drôle qui ne tombe pas dans l'humour lourd... Ça reste léger, original!



  Donwton Abbey: Je voulais commencer cette série depuis un moment, et je me suis enfin lancée! Je n'ai pas été déçue! L'identité visuelle de cette série est très différente de celles que l'on peut voir d'habitude, ce fut une très belle surprise, on a davantage l'impression d'un film! Quant à l'histoire, pareil, ça change vraiment de ce que j'ai l'habitude de regarder, je suis contente de découvrir quelque chose de nouveau! C'est très intéressant de voir la vie de la noblesse, mais aussi de voir l'envers du décor avec la vie des domestiques... Je sens que cette série va être l'une de mes préférées!



Et vous, qu'avez vous regardé ? ^^

mercredi 18 avril 2018

Chronique manga: He is a beast ! - Saki Aikawa



Bonjour à tous :)
Je vous retrouve aujourd'hui pour la seconde chronique d'une série de manga avec cette fois He is a beast !, un manga découvert tout juste cette année ! Il faut d'abord que je vous avoue avoir un peu découvert ce manga par dépit. En vérité, j'avais déjà entendu parler de l'auteur, Saki Aikawa, en ayant eu la possibilité de découvrir un extrait de Be-twin you & Me du même auteur. Il se trouve que je devais faire mon achat France Loisirs avant une date butoir et rien ne me tentait véritablement et par dépit, parce que j'avais envie de lire des manga, j'ai acheté le premier volume de cette série. 

Finalement ça a été un véritablement coup de coeur ! D'abord pour les dessins puisque c'est typiquement le genre  de dessins propres, plutôt féminin, que j'aime. Le trait est harmonieux, c'est assez doux, c'est agréable à regarder et vous savez que je suis difficile en matière de dessins xD
Le scénario ne m'avait fait ni chaud ni froid à l'achat, d'autant que j'avais été obligé de le lire sur Livraddict... merci France Loisirs d'éditer des livres sans quatrième de couverture digne de ce nom... Finalement, le scénario qui semble très basique et fait très cliché du genre shôjo de base, marche très très bien sur moi xD J'ai accroché dans le début, je suis littéralement tombée amoureuse de cette histoire, ce genre d'histoire qui comme Fruits Basket ne vous laisse pas indifférent et vous pince le coeur !


On a des relations très ambiguës entre les personnages et personnellement j'adore ça, dans les manga c'est typiquement ce que j'attends à plus ou moins grande échelle, en particulier dans les shôjo ! On aborde de plus un sujet qui s'y prête facilement et qui ne semble pas politiquement correct: les relations entre demi-frère et demi-soeur. C'est difficile comme sujet d'aborder cela d'un point de vu moral... il y a un lien familial de part l'état de mariage pas de lien biologique à proprement parler, alors est-ce moral ?
J'ai beaucoup aimé le sujet d'autant que l'auteur nous montre bien les enjeux avec le regard des autres, le bonheur familial en jeu etc. C'est très intéressant !

On a aussi quelques flashbacks qui servent bien le récit et j'ai beaucoup aimé avoir un point sur l'histoire des différents personnages ! On a une évolution intéressante de l'histoire bien que les personnages se rendent vite compte de leurs situations. Ils pèsent le pour et le contre et en saisissent bien les enjeux !
On a de plus une série de quiproquos bien senti qui torture le lecture et les personnages à petit feu xD. J'ai donc globalement beaucoup aimé cette histoire bien que j'ai regretté la vitesse de dénouement concernant la fin et ce besoin qu'à eut l'auteur à vouloir faire entrer en jeu un second "triangle" amoureux à deux-trois tomes de la fin... c'était purement superflu à mon goût et ça a un peu terni mon appréciation pour cette fin de série !

Concernant le format, j'ai donc acheter la version double volume édité par France Loisirs et c'est grâce à eux que j'ai découvert le bonheur de la lecture des doubles volumes xD c'est plus long à lire et donc on a plus le temps pour apprécier ce qu'on lit ! J'ai adoré ce format !

Une série intéressant à découvrir au plus vite !

8 /10 
Votre note ? Votre avis ?

dimanche 15 avril 2018

This Week n°94



 Côté Lecture
* Cette semaine Priscila a commencé Les coeurs brisés d'Amelia Kahaney qu'elle a mis en pause pour commencer B.O.A T1: Loterie Funeste de Magali Laurent reçu grâce à Babelio et les Editions de Mortagne. Elle a aussi lu la série Bad Boyfriend et le deux derniers double volume de He is a Beast dont elle vous parlera cette semaine. Elle a aussi lu les trois chapitres du Trône de Fer Intégrale 2 qu'elle avait prévu. 
* Gabrielle a commencé lu cette semaine La magie du rangement de Marie Kondo, un peu sur un coup de tête! Elle a commencé aussi L'arrache-coeur de Boris Vian, et aimerais aussi relire Le mythe de Sisyphe de Camus qui lui fait de l'oeil!

 Côté articles:
En début de semaine, Priscila et Gabrielle ont repris les articles Tea Party avec le Spring Book Tag.
Deux chroniques littéraires cette semaine: Priscila a commencé les chroniques de série de manga avec Fruits Basket de Natsuki Takaya. Elle a aussi chroniqué une austennerie: Cher Mr Darcy
Côté film, Priscila vous a chroniqué Red Sparrow avec Jennifer Lawrence, mais aussi La planète des Singes: Suprématie qu'elle n'avait pas encore vu. 

 Côté vidéo:
Cette semaine, Gabrielle a répondu à un tag sur son Rapport à la lecture, n'hésitez pas à y répondre vous aussi :)



 Citation de la semaine:
Seuls les tendres sont vraiment forts.
Phobos 4 - Victor Dixen

 Instant découverte:
Gabrielle aimerait vous faire découvrir cette semaine le journal en ligne Mediapart: il s'agit d'un media totalement indépendant dont les articles et enquêtes sont souvent très pertinents, vous avez d'ailleurs certainement entendu récemment parler d'eux dans le rôle qu'ils ont joué dans l'affaire Sarkozy! Si vous êtes étudiant, vous pouvez avoir accès gratuitement à l'intégralité des articles via votre ENT (Les universités ont généralement un abonnement), et sinon vous pouvez toujours jeter un oeil à leur chaîne YouTube où plusieurs conférences sont diffusées tous les jours!


Gros bisous à tous et à bientôt!
Gabrielle et Priscila

samedi 14 avril 2018

Chronique cinéma: Red Sparrow



Bonjour !
Je vous retrouve aujourd'hui pour une chronique cinéma avec le dernier film sorti avec Jennifer Lawrence, comme vous l'avez vu: Red Sparrow. Je crois vous l'avoir dit, j'avais très envie de découvrir ce film parce que la bande annonce faisait écho à ce qu'on imagine de la vie de Natasha Romanoff des Avengers de l'univers Marvel !
Et nombreux on été ceux dans mes amis à voir cette similitudes. Je voulais aussi revoir Jennifer Lawrence dans un film fort, avec un rôle fort et pour le coup je ne suis pas déçue.

On y découvrir une jeune femme, ballerine du Bolshoï et probablement première étoile qui suite à un accident plus ou moins malencontreux avec devoir travailler pour les services de renseignements secrets russes. Au début je pensais que l'histoire se passait vers l'époque de la guerre froide mais ce n'est pas le cas, on est bien à notre époque actuelle avec toute la technologie des smartphones etc.
C'est un personnage très fort de par son endurance et son abnégation durant toute sa vie avec sa carrière de danseuse, c'est cette force qui va lui permettre de survivre aussi bien psychologiquement que mentalement, psychiquement. Car c'est aussi là que réside toute la violence de ce film: psychologiquement c'est assez difficile. On y entraîne les agents à la séduction autant mentale que physique et c'est presque choquant.

Heureusement le cadrage et les plans proposés permettre de ne pas voir toute cette nudité et cette violence "physique" en totalité. Les plans et les positions des personnages sont choisis de façon à ce qu'on ne voit pas mais suggère tout le côté cru des choses ce qui est à la fois moins choquant mais plus violent peut être.
C'est pourquoi je conseillerais ce film pour un public averti !!

Toute cette idée de manipulation est au coeur du film car - et ce n'est pas un spoiler puisque c'est dans la bande annonce - le personnage principal va se retrouver dans les deux camps et tout l'esprit du film nous pousse à ne jamais savoir dans quel camps elle est vraiment ! A chaque fois, vous ne savez pas si son allégeance va aux Russes ou aux Américains et elle passe d'un camp à l'autre avec une telle dextérité... le scénario est vraiment bien fait autour de ce point là !
Ce que j'ai aussi beaucoup aimé c'est qu'on a pas un scénario avec un gros enjeux mondial, bien sur les différents gouvernements sont sur des données secrètes et potentiellement dangereuses mais on a pas de grosse scène d'action qui mettent une ville à feu et à sang. On se concentre sur un petit cercle, dans des pièces, des endroits discrets et c'est très bien comme ça ! Loin des films d'espionnages à grande échelle ! Et c'est ce petit cercle qui est important et le découvre à la fin, lors du dénouement et clairement, on se fait avoir xD

J'ai beaucoup aimé le jeu des acteurs notamment celui de Jennifer Lawrence qui joue un personnage très fort, voire froid et coriace, c'est très impressionnant surtout dans les scène "malaisante", il faut une certaine confiance en soi pour jouer ce genre de scènes et elle le fait avec brio ! J'ai beaucoup aimé retrouvé Jeremy Irons qui est un acteur que j'aime beaucoup mais aussi Matthias Schoenaerts que j'avais découvert dans Danish Girl.

Je trouve aussi toujours ça très drôle de voir Jennifer Lawrence jouer dans un film de Francis Lawrence alors qu'ils n'ont aucun lien de parenté xD

Un film avec un scénario plutôt bien ficelé mais pour un public averti !


 8,5 / 10
Votre note ? Votre avis ?

vendredi 13 avril 2018

Chronique Manga: Fruits Basket - Natsuki Takaya



Bonjour à tous !
Aujourd'hui j'entame enfin ce que je vous avez prévu depuis le début de l'année et dont nous vous avions parlé dans la vidéo résolution du début de l'an: les chroniques de séries de manga complètes. Je vous l'avais expliqué lors de cette vidéo, et de nombreuses fois depuis, il est très difficile de vous faire une chronique de chaque tome pour la simple et bonne raison qu'un manga peut se lire très vite (en 30-45min) et il ne contient pas assez de matière pour vous faire une chronique complète et détaillée à chaque fois sans se répéter pour chacun...

Je vais donc vous parler de la série Fruits Basket de Natsuki Takaya. Vous l'avez surement déjà vu dans les vidéos "Top 10 Mangas" et dans les Bookhauls: j'aime beaucoup les séries de cette autrice, notamment depuis la sortie de Fruits Basket qui est l'une des trois premières séries de manga que j'ai commencé à lire alors que j'étais encore au collège !
Je n'ai malheureusement pas pu lire les séries précédentes, notamment Ceux qui ont des ailes, puisqu'ils ne sont plus disponibles dans ma bibliothèque municipale... Mais j'ai depuis eu l'occasion de lire Twinkle stars et Liselotte et la forêt de sorcières dont je vous reparlerai quand ils seront relus :)

On m'avait conseillé cette série alors que j'étais encore au collège, et après m'être habituée sur 2-3 séries au genre manga, j'ai dévoré cette série Shôjo/Fantasy. Il n'y a pas très longtemps j'ai donc choisi de relire cette série pour vous en parler.
Je dois vous avouer que les séries de Natsuki Takaya sont des séries doudous, j'adore les relire, je ressens toujours la même petite sensation au fond du cœur, un souvenir de bien être, un souvenir heureux. J'ai eu l'occasion de recevoir les deux premiers volumes de la réédition Fruits Basket Perfect édition qui se présente sous des doubles volumes !
Fruits basket est une série douce, c'est un shôjo très très doux, on y découvre un personnage féminin, Tohru Honda, qui a traversé des événements assez forts mais qui reste un personnage très doux et très généreux. C'est vraiment ce que j'ai aimé au début de cette série. Le personnage est vraiment intéressant, la série nous offre des leçons de vie, de légère morale qui nous invitent à nous attacher à nos familles, à nos proches et c'est un beau message.

On y découvre de nombreux personnages assez abîmés par la vie, il faut le dire, et c'est souvent le cas dans les mangas de Natsuki Takaya. Je me suis beaucoup attachée aux deux autres personnages principaux: Kyo (#teamkyo) et Yuki. Leur histoire est forte, tout comme le reste de la famille Sôma, on en apprend petit à petit sur eux, sur leur malédiction ! C'est aussi ce qui me faisait continuer la série en plus des relations qu'entretiennent les différents personnages. J'ai beaucoup aimé la mythologie développée dans cet univers, et même si au final elle est plutôt légère, elle tient une place très importante au cœur de l'histoire !

Ce qui est drôle en relisant cette série maintenant, c'est que je me rends compte que certains secrets sont révélés plus tôt que je ne le pensais, comme pour Kyo... au tome 6 ! Mais aussi que certaines réactions sont assez éloignées de la réalité, je pense par exemple à l'hébergement de Tohru par cette famille dont elle ne connait rien... Qui ferait ça de nos jours?! xD M'enfin... c'est vraiment une histoire très prenante qui m'avait pris aux tripes et qui arrive encore aujourd'hui à me tirer des larmes !

Concernant le dessin, cette série de Natsuki Takaya a vraiment été un exercice fructifiant pour son style: j'entends par là que son dessin s'est affiné, il est devenu meilleur, jusqu'à obtenir le style que l'on retrouve maintenant dans Twinkle stars ou Liselotte. On sent que le coup de crayon était encore celui de Ceux qui ont des ailes dans ce début de série, mais qu'il s'est adouci et affranchi de ses angles trop pointu qu'il proposait, et ça c'est agréable à suivre et à redécouvrir !

Tome 1 - Fin de série
Ce sont deux planches où on voit Tohru et Kyo ^^
 


C'est une des série les plus longues que j'avais lu à l'époque puisqu'elle comportait 23 tomes mais comme je vous le disais, ça se lit très très vite et les rééditions double volume vous faciliteront les choses !
J'espère que cette petite chronique vous aura donné envie de découvrir ce manga plein de charme, qui fera battre votre cœur et vous fera verser quelques larmes ! A découvrir ou redécouvrir de toute urgence !

Ps: il y a un anime qui a été crée aussi mais il ne va pas jusqu'à la fin de la série, je crois même que la fin est différente ;)

10 /10
Votre note ? Votre avis ?

jeudi 12 avril 2018

Chronique film: La planète des Singes - Suprématie



Bonjour à tous !
Nouvelle petite chronique film aujourd'hui, avec le dernier volet de la série La planète des singes, commencée en 2011. J'avais beaucoup aimé ce premier volet qui permettait d'introduire le développement d'une "intelligence" quasi-humaine chez les primates.
Les volets suivants mettaient en scène le combat entre ces deux entités: les humains contre les primates, le choix d'opposer l'espèce "dominante" à l'espèce montante, une peur typiquement humaine qui sert très bien le récit.
Et bien que l'humanité puisse montrer un vrai visage humain face au peuple simien, le conflit ne s'arrête pas dans les précédents volets, et même si César ne cherche que la paix entre les espèces, rien n'y fait !

Dans ce dernier volet, le conflit est à son paroxysme, on a une vrai milice armée à la poursuite du peuple simien, leur chef est sans pitié et bien que son histoire personnelle y soit pour quelque chose, il n'en reste pas moins un sale gars sans scrupules...
Sur le coup j'avais plutôt était emballée lors de sa sortie, malheureusement à l'époque je n'avais pas encore vu le volet précédent, de fait cela semblait compromis. J'ai donc rattrapé mon retard depuis.
J'étais un peu moins enthousiaste au moment de regarder mais j'ai passé un plutôt bon moment, disons que c'était agréable à regarder puisque les personnages sont confrontés à de gros événements: César est face à des doutes, il n'est pas victorieux, il n'est pas en position de force et l'avenir du peuple simien semble compromis !

Visuellement parlant, encore une fois, il n'y a rien à redire: le système de motion capture est époustouflant, d'autant qu'on a une bonne dizaine de singes différents ! Cette fois je me suis plutôt concentrée sur César, je voulais voir si j'arrivais à retrouver les mimiques de l'acteur derrières la motion capture en plus du regard et très franchement c'est très réussi ! C'était assez drôle de percevoir le visage d'Andy Serkis derrière le faciès de César.

Concernant l'intrigue, j'ai trouvé intéressant l'histoire de la mutation du virus! Malheureusement, elle ne prend qu'une petite place de l'intrigue: j'aurais voulu que ça se développe plus pour qu'on ait une explication de ce qu'il s'était passé sur Terre !

Une bonne fin mais sans gros éclat !

7.5 /10
Votre note ? Votre avis ?